Religion Monde
                                                                                                                                                                                                            Sectes & Religions

 

DIANETIQUE OU EGLISE DE SCIENTOLOGIE

Genre :
Période de fondation :
Qui adorent-ils ? :



Nombre d'adeptes :

 philisophique
 1954
 personne ; ils soutiennent que l'homme peut se
 libérer de ses conditionnements et devenir un
 homme libre à travers certains procédés mentaux
 et pratiques psychologiques et physiques
 environ un million

Le fondateur de l'Eglise de scientologie est L. Ron Hubbard (1911-1986), auteur de romans de science-fiction né dans le Nebraska qui, dans les années quarante, avait déjà témoigné de l'intérêt pour la magie et l'occultisme, en participant activement aux travaux d'une loge américaine de l'O.T.O., secte de magie sexuelle fondée par Aleister Crowley. En 1950, Ron Hubbard publie La Dianetique, science moderne de la santé mentale, véritable best-seller qui ne cesse d'être réédité dans le monde entier. Ce texte constitue le fondement des enseignement de la Dianétique, véritable science de l'esprit qui débouchera plus tard sur la scientologie définit comme étant « l'étude et la maîtrise de l'esprit, par rapport à soi, aux univers et aux autres formes de vie ». En 1954, la scientologie est enregistrée officiellement comme Eglise et Ron Hubbard, quelques années plus tard, commence à vivre sur un embarcation luxueuse ancrée le long des côtes américaines.
Dans la philosophie hubbardienne, l'homme se composerait de trois parties : le thêtan (esprit immortel), le « mental » et le « corps physique ». Cette division trinitaire de l'individu correspond à celle des grandes religions, mais la différence réside dans le fait que la scientologie ne se fonde pas sur des révélations ; elle est au contraire une recherche continuelle visant à conduire l'individu à une liberté totale, affranchie de tous conditionnements. Nul doute ne fait qu'il s'agit là d'une religion gnostique. Les efforts des dianéticiens tendent à enseigner aux néophytes à se libérer de leurs        «engrammes» - images mentales d'une « expérience renfermant douleur physique, inconscience et menace réelle ou imaginaire pour la survie » -, à l'aide d'un détecteur de mensonge, l'électromètre.
L'Eglise de scientologie célèbre mariages, baptêmes et funérailles, mais elle met surtout l'accent sur ce que nous pourrions appeler des rites techniques, destinés à éliminer les « engrammes » afin de permettre à l'étudiant d'accéder à l'illumination ainsi qu'à l'immortalité de l'esprit et de la conscience. Les dianéticiens sont accusés, entre autres, de soumettre leurs disciples à une sorte de lavage de cerveau dans le seul but de les dépouiller de leurs biens.
Quelques scissions se sont fait jour au sein du mouvement et en janvier 1982, un groupe de dissidents créa le Religious Technology Center. En février 1983, David Mayo, un scientologue de haut niveau, quitta l'organisation pour créer à Santa Barbara, en Californie, l'Avanced ability center auquel adhérèrent de nombreux groupes de scientologues dissidents. Des batailles juridiques opposent actuellement les deux factions, elles visent à déterminer qui est le détenteur exclusif des techniques de scientologie et de dianétique, toutes deux marques déposées.