Religion Monde
                                                                                                                                                                                                            Sectes & Religions

 

LA GARDUNA

Genre :
Période de fondation :
Qui adorent-ils ? :
Nombre d'adeptes :

 politique
 fin du XVIIIe siècle
 personne
 imprécis

La Garduna s'apparentait à la secte des Chauffeurs. Il s'agissait d'un groupement purement politique d'Espagnols s'étant constitué en secte à la fin du XVIIIe siècle dans l'intention d'opposer résistance à l'occupation napoléonienne de l'Espagne. Ennemis jurés du christianisme et des religions officielles ainsi que de l'ordre établi, ils parodiaient la Sainte Inquisition. En 1821, les autorités du royaume décidèrent d'appliquer des mesures drastiques à l'encontre de la Garduna qui rayonnait dans tout le pays et possédait des groupements importants dans les grandes villes, elles commencèrent à persécuter ses membres. Le 25 novembre 1821, huit chefs de la Garduna, dont le grand maître François Cortina, furent exécutés sur la place publique de Séville. Quelques sectateurs réussirent à prendre la fuite et se réfugièrent dans les montagnes où ils vécurent de rapines ; d'autres rejoignirent le mouvement de la confédération communiste epagnole, les Communeros, groupe d'inspiration politique et sociale. Vingt années plus tard environ, en 1848, quelques sectes inspirées de la Garduna virent le jour en Amérique du Sud, au Brésil, au Mexique et en Argentine où elles prospérèrent.