Religion Monde
                                                                                                                                                                                                            Sectes & Religions

 

LA GOLDEN DAWN

Nom complet :
Genre :
Période de fondation :
Qui adorent-ils ? :

Nombre d'adeptes :

 The Ermetic Order of the Golden Dawn in the Outer
 ésotérique et magique
 1886
 un dieu impersonnel (à travers la magie, l'ésotérisme
 et l'alchimie spirituelle)
 moins d'une centaine

Si la naissance officielle de la Golden Dawn (« Aube dorée ») date de 1886, il semblerait toutefois que les origines de cet ordre hermétique se perdent dans la nuit des temps. Certains soutiennent en effet que la Golden Dawn opérait depuis des temps immémoriaux, même si elle n'est apparue en Occident que par le biais de la société théosophique fondée en 1875 à New York par Helena Petrovna Blavatsky, une aristocrate russe, et Henry Steel Olcott.
La Golden Dawn s'inspirait plus ou moins directement du mouvement de la Rose-Croix. Il semblerait même que certains de ses adeptes provenaient de la Societas rosicruciana in Anglia créée en Angleterre vingts années plus tôt par Wentworth Little qui aimait à recruter ses membres au sein des loges maçonniques. La Golden Dawn  se composait à l'origine d'une cinquantaine d'adeptes, presque tous des représentants connus du monde de la littérature fantastique ou qui avaient en général un rapport avec les arts et les lettres : sir Edward Bulwerlytton, Fred Hockley, Gérard Massey, Kenneth Mackenzie, Fabre d'Olivet puis Lord Dunsany, Algernoon Blackwood, Sax Rohner, le Gallois Arthur Machen, Bram Stoker, Charles Williams, les poètes William Butler Yeats et Thomas Stearns Eliot, tous deux prix Nobel, Allan Bennet, sir Gerard Kelly et Florence Farr. Cette société était étroitement liée à la Confrérie hermétique de lumière qui comptait en ses rangs des noms célèbres de l'occultisme occidental tels que Rudolf Steiner, Gérard Encausse (Papus) et Franz Hartmann.
La Golden Dawn, école des mystères à l'intérieur de l'ordre, se définissait vis-à-vis du monde extérieur comme société théosophique. La gestuelle et les rituels étaient très riches de significations magico-ésotériques. Le recours aux symboles et l'énorme variété des pratiques magiques étaient partie intégrante de l'enseignement occulte. Il était fait un usage abondant des drogues que certains adeptes prenaient pour effectuer des « voyages astraux » contrôlés au moyen de pratiques complexes et laborieuses de discipline intérieure. Les rites ésotériques de cette petite société se rattachaient aux rituels antiques égyptiens. Certains manuscrits contenaient une description détaillée de nombreuses opérations symboliques à effectuer dans les temples de l'ordre. On y retrouve des traces du culte sabéen et draconien de l'Etoile. Samuel Mathers, un des fondateurs de la Golden Dawn, prétendait avoir établi, en compagnie de sa femme, la soeur du philosophe Bergson, des contacts avec les « Supérieurs inconnus ».
Voici un extrait de son manifeste « aux membres du second ordre » écrit en 1896 : « Je ne peux rien vous dire sur les chefs secrets auxquels je me réfère et desquels j'ai reçu la Sagesse du second oeuvre que je vous ai communiquée. J'ignore moi-même leurs noms terrestres et je ne les ai vus que très rarement sous leur apparence physique. Je crois pour ma part qu'il s'agit d'êtres humains vivant sur terre mais possédant de terribles pouvoirs surhumains [...]. Les contacts physiques que j'ai eus avec eux m'ont démontré combien il est difficile à un mortel de supporter leur présence [...]. Je me sentais au contact d'une force si terrible que je ne peux la comparer qu'à l'effet de la proximité de la foudre durant un violent orage : j'avais en outre de grandes difficultés à me mouvoir et respirer ; cette prostration nerveuse s'accompagnait de sueurs froides et de saignements de nez, de la bouche et quelquefois même des oreilles. » Il ne fait aucun doute que la Golden Dawn exerça une influence énorme sur le cours de l'évolution de l'occultisme et, encore récemment, elle était une des rares sociétés dépositaires de la science magique. A l'heure actuelle, une secte du même nom opère en Grande-Bretagne, mais il s'agit d'un groupe pratiquant la magie, il n'a pourtant rien à voir avec la Golden Dawn des origines.

draconien de l'Etoile : Cérémonies magiques célébrées par Arthur Macken puis Aleister Crowley, qui prétendaient calquer les cultes antiques Suriens.