Religion Monde
                                                                                                                                                                                                            Sectes & Religions

 

LE KU KLUX KLAN

Genre :
Période de fondation :
Qui adorent-ils ? :

Nombre d'adeptes :

 politique
 seconde moitié du XIXe siècle
 un dieu supérieur ; tout en étant, pour l'essentiel,
 politique, cette secte s'inspire du protestantisme
 vingt mille environ

Le Ku Klux Klan a été fondé par le général Nathan Bedford Forest. Il s'agit d'une organisation au culte typiquement raciste qui s'est rapidement dévelopée au lendemain de la guerre de sécession américaine. Elle avait agit dans les Etats du Sud comme réponse à la violence de la population noire qui aspirait à conquérir les mêmes droits civils et politiques que les Blancs après la victoire des Nordistes. En 1870, le KKK comptait plus de six cent mille membres tous rigoureusement blancs évidemment. En raison de la violence caractérisée de ses militants, il fut déclaré illégal par le gouvernement fédéral, si bien qu'au début du siècle, il avait pratiquement disparu et était, de toute façon, réduit à la clandestinité.
En 1915, sous l'impulsion d'un pasteur méthodiste, un certain William Joseph Simmons et de ses adeptes les plus fidèles, le KKK reprit du poil de la bête. Une croix en feu dans le dos d'un individu encapuchonné fut choisie comme emblème de cette secte qui rencontra tout à coup la faveur d'un grand nombre. En 1920, elle comptait quasiment quatre millions d'adeptes aux Etats-Unis, dont de nombreuses personnalités connues qui assumaient des charges publiques importantes. Peut-être en raison de son parcours religieux, Simmons atténua le caractère violent de l'organisation  vis-à-vis des gens de couleur mais lui imprégna un anticatholicisme et un puritanisme farouches. En 1926, le Grand Dragon de l'Indiana (c'est ainsi que s'appelaient les chefs des diverses loges) David C. Stephenson fut arrêté sous l'accusation d'avoir violé, mutilé et assassiné une jeune fille de couleur. L'indignation de l'opinion publique permit aux autorités d'intervenir.
Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le KKK resserra les rangs et établit son quartier général à Atlanta sous la houlette de Samuel Green. Jusqu'au début des années soixante, il prit ses distances par rapport à la vie politique du pays. La décision de la Cour suprême des Etats-Unis en 1954 de procéder à l'intégration raciale le sortit de sa torpeur. Entre 1960 et 1965, vingt-sept homicides au moins furent perpétrés sur des défenseurs de l'intégration raciale dans les Etats du Sud et le gouvernement fut à nouveau contraint de prendre des mesures sévères.
A l'intérieur des divers clans se déroulent des cérémonies d'initiation aux rituels très pittoresques. Mais cette secte, répétons-le, à visée essentiellement politique, raciste et xénophobe, déclare « combattre la décadence des traditions et de la morale ».
De nos jours, le KKK est pratiquement à l'agonie. L'United Klans d'autrefois n'est plus qu'un pâle souvenir et l'ordre ne compte désormais qu'à peu près vingt mille adhérents tous fichés à la Maison Blanche.