Religion Monde
                                                                                                                                                                                                            Sectes & Religions

 

LES CHAUFFEURS

Genre :
Période de fondation :
Qui adorent-ils ? :
Nombre d'adeptes :

 politique
 seconde moitié du XVIIIe siècle
 personne
 imprécis

La secte des Chauffeurs était une confrérie civile visant à détruire les pouvoirs civils et religieux organisés qui dominaient en France. Les Chauffeurs ou brûleurs de la révolution parodiaient les cultes chrétiens et organisaient des cérémonies semblables à des messes noires désinvoltes. Les Chauffeurs se livraient également à des activités criminelles : ils perpétraient souvent rapines et vols, et il leur arrivait assez souvent de torturer les malheureux qui leur tombaient entre les griffes. L'initiation se déroulait selon un code bien précis. Le néophyte devait faire la démonstration de son courage et ne pas craindre les épreuves, même cruelles, auxquelles il était soumis. Ce n'est qu'à cette condition qu'il pouvait aspirer à devenir Chauffeur. Dans le nord de la France, le grand maître surnommé François le Bel était réputé pour sa cruauté. Il passait pour être généreux avec les pauvres et impitoyable envers les riches, excellent amant et admirable combattant.
Les Chauffeurs furent très actifs à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe. Des bandes importantes furent signalées aux environs de Chartres et de Mayence, où un bon nombre d'entre eux furent condamnés en 1803. Le dernier des leurs mourut en 1883 à Cannes, à l'âge de cent trois ans. Il s'appellait Yves Conédi et comme il s'agissait d'un indicateur, la police ne le poursuivit jamais.