Religion Monde
                                                                                                                                                                                                            Sectes & Religions

 

LES TEMOINS DE JEHOVAH

Genre :
Période de fondation :
Qui adorent-ils ? :
Nombre d'adeptes :

 religieux-réformistes
 seconde moitié du XIXe siècle
 Dieu (christianisme)
 environ trois millions dans le monde

La secte des témoins de Jéhovah fut fondée en Pennsylvanie (Etats-Unis) entre 1879 et 1881 par T. Charles Russel (1852-1916), un avocat d'Allegheny. Eduqué dans le congrégationalisme calviniste,ce dernier traversa une crise religieuse à l'âge de dix-huit ans et, après avoir rejoint les adventistes, il se mit à étudier attentivement et passionnément les Ecritures Saintes puis créa un cercle biblique. Bien qu'il ne fût pas très cultivé, il se mit à écrire un livre intitulé Objectif et Mode du retour du Seigneur, suivi aussitôt d'un autre ouvrage, Les Trois Moines et le plan de rédemption, dans lequel il soutenait que Jésus-Christ était présent sur terre depuis 1874 sous une forme invisible et que la fin du monde surviendrait en 1914 au terme de la terrible bataille de Har-Maguédon qui, selon l'Apocalypse, devait opposer Dieu et les rois malins, alliés de Satan. Cette catastrophe aurait immédiatement été suivie par un nouveau règne millénaire de félécité sur la terre qui se serait conclu par la fin du monde.
Plus encore qu'à leur hardiesse, Russel doit le succès éclatant de ses théories certainement aux moyens qu'il employa. En 1879, il créa le périodique Zion's Watchtower (La Tour de Garde) encore publié à l'heure actuelle et la revue The Watchtower Announcing Jeohvah's Kingdom (La Tour de Garde annonce le royaume de Jéhovah), revues tirées à des millions d'exemplaires et publiées en plusieurs langues.
En 1881, Russel lança ses tracts, petits livres de propagande religieuse, introduisit le système de distribution porte-à-porte, inséra des annonces publicitaires dans des dizaines de quotidiens, et ne cessa de voyager, prêchant partout où il se trouvait. En 1909, il déménagea à Brooklyn et après quelques vicissitudes judiciaires, sa femme demanda la séparation légale pour adultère et violences. La déception éprouvée en 1914 par les disciples de Russel entraîna la defection d'un bon nombre d'entre eux. Russel reconnut humblement s'être trompé, de peu puisque la fin du monde, affirmait-il, surviendrait en 1918. Mais il mourut le 31 octobre dans un wagon du train qui l'emmenait dans le Texas.
J.F. Rutherford qui lui succéda et dirigea la secte jusqu'en 1942 repoussa à son tour l'échéance de la fin du monde à l'année 1925. Le commandement revint ensuite à N.H. Knorr qui impulsa un élan vigoureux au mouvement jusqu'en 1977, année de sa mort.
Nul doute que les témoins de Jéhovah constituent une secte chrétienne atypique, aussi bien par rapport à l'Eglise catholique que par rapport à l'Eglise protestante. Ils refusent les principaux dogmes chrétiens - la divinité de Jésus-Christ, la Trinité, la personnalité de l'Esprit saint et l'existence de l'âme. Ils pensent en outre que la règle de la foi se trouve dans la Bible. Ils ne font pas de différence entre Ancien et Nouveau Testament qu'ils mettent sur le même plan. Ils interprètent en outre les écritures à la lettre et en font une lecture matérielle, ce qui évidemment aboutit à des absurdités d'ordre historique. L'homme par exemple aurait été créé en automne 4026 av. J-C., l'univers existerait depuis quarante-deux mille ans et les élus seraient au nombre de cent quarante-quatre mille, etc.
Pour les témoins de Jéhovah, il existe un Dieu unique, omnipotent et éternel, mais pas de Trinité. Ils nient l'existance de l'âme spirituelle : la mort serait un anéantissement presque total, du moins jusqu'au retour de Jéhovah et au jugement final. Leur doctrine condamne sans appel les transfusions de sang, le service militaire (ainsi que le service civil), l'obéissance aux lois répressives de l'Etat dans les pays totalitaires. Ils accordent en revanche une grande importance au baptême, qui se passe par immersion à l'âge adulte. Les fonctions religieuses dans les temples se limitent aux prêches communautaires et à la célébration des mariages et des funérailles qui impliquent une liturgie très dépouillée. La secte des témoins de Jéhovah est numériquement considérable, elle comprendrait au moins trois millions de fidèles dans le monde. Son activité de propagande est intense : chaque année sont imprimés deux millions et demi de Bibles, six cents millions de livres et d'opuscules. En tout, les témoins de Jéhovah sont présents dans cent quatre-vingt-dix pays du monde et disposent de quarante-trois mille temples publics.